Vinification




La rénovation intégrale du cuvier date de 2001. Il est maintenant composé de 66 cuves en inox dont les tailles différenciées (de 170 hl à 12 hl) permettent de vinifier chaque parcelle séparément et d’effectuer dans la plus grande précision toutes les expérimentations nécessaires pour mieux comprendre les subtilités de notre terroir.]]>

Vinification

Château Latour a été l’une des premières propriétés bordelaises à adopter les cuves en inox pour la vinification dans les années 1960. Dès son arrivée au cuvier, la vendange est éraflée et foulée, puis envoyée dans les cuves de fermentation inox selon trois critères : la provenance géographique dans le vignoble, l'âge des vignes et les cépages. Dans ces cuves à régulation thermique par refroidissement d’eau, le jeune vin va rester environ 3 semaines, le temps d’extraire parfaitement toutes les richesses potentielles contenues dans le raisin. Après les écoulages, au cours desquels le vin est séparé de son marc (essentiellement constitué des pellicules et des pépins des raisins) puis transvasé dans des cuves propres, une seconde fermentation - dite malo-lactique - s’opère dans le mois qui suit. Grâce à cette étape, le vin s’assouplit et gagne en rondeur et en finesse. Le marc quant à lui est pressé dans un pressoir pneumatique et le vin de presse ainsi extrait est conservé. Début décembre, le vin peut alors être mis en barrique pour commencer son élevage. La phase cruciale et passionnante de l’assemblage démarre également à cette période.